Domenech : 2 M€, le prix de l’incompétence, mais de qui ?

Publié le par Mad Marcus

DomenechL’ex-sélectionneur de l’Equipe de France et actuel membre de la Direction Technique Nationale à la FFF n’en finit plus de se rappeler à nos (mauvais) souvenirs…

 

Une mise à pied, un licenciement ou une mise à la porte infondée ?

 

Il va ainsi rencontrer aujourd’hui le président de la Fédération Française de Football par intérim, Fernand Duchaussoy, dans le cadre d’une procédure classique de mise à pied, suite au fiasco des Bleus lors de la Coupe du Monde en Afrique du Sud.

 

Là où le bât blesse, c’est que, justement, il a été mis à pied pour les fonctions qu’il exerçait alors, il y a deux mois, mais pour lesquelles il n’exerce plus depuis le retour pitoyable d’Afrique et son remplacement par Laurent Blanc. En d’autres termes, Raymond-la-non-science va être licencié pour des fautes graves qu’il est sensé avoir commises en tant que sélectionneur, mais ce licenciement ne repose absolument sur rien dans la mesure où l’intéressé n’est plus, aujourd’hui, sélectionneur national…

 

Et effectivement, sa mission terminée, l’ex-sélectionneur s’est reconverti, au sein de la Direction Technique Nationale (DTN), avec un salaire un peu moins valorisant que le précédent (12.000 € mensuels au lieu de 50.000 €). Autant dire que, dans la tempête médiatique actuelle concernant l’image de l’Equipe de France, le Conseil Fédéral de la FFF et son président, ne font qu’écouter la vox populi et entendent mettre tout simplement à la porte de la FFF celui qui est accusé de tous les maux…

 

Or, pour être juridiquement fondée, la mise à pied devrait concerner des fautes graves commises depuis le retour d’Afrique du Sud, c'est-à-dire dans le cadre de ses missions à la DTN !... Chose qui a, évidemment, été mise en avant par les avocats de Domenech pour invoquer l’absurdité de cette procédure de licenciement… C’est la raison pour laquelle les deux parties (Domenech d’une part, la FFF d’autre part) s’orientent, selon le quotidien France Soir, vers un licenciement à l’amiable estimé entre 1,5 et 2 M€ !

 

Ce compromis a de quoi, une fois de plus, déranger. Il revient à faire payer l’incompétence supposée (avérée ?) de Raymond Domenech, en le "récompensant" financièrement à hauteur de 2 M€, puisque on peut faire confiance à l’ancien sélectionneur pour estimer à son juste prix la valeur de son auguste personne…

 

Qui est le plus incompétent dans cette histoire ?

 

Ce n’est pas nouveau d’analyser le fiasco des Bleus en Afrique du Sud sous l’angle, non pas de l’incompétence de leur sélectionneur, mais d’une incompétence générale des plus hautes sphères de la Fédération Française, à savoir, outre le sélectionneur, bien sûr, mais aussi le Président (qui a démissionné depuis) et la DTN, qui lui ont maintenu leur confiance depuis deux ans, contre vents et marée.

 

Et tant qu’on y est, il est tout de même ahurissant de constater que la FFF s’est permis, à la fin de la rocambolesque aventure sud-africaine, de faire signer un contrat à celui qui était montré du doigt par la France entière, mais aussi par les joueurs eux-mêmes, au sein d’une instance qui est sensée former les techniciens et entraîneurs français ! Dès lors, qui est le plus incompétent dans cette histoire ? Le sélectionneur que l’on veut mettre à la porte de la FFF, sans autre forme de procès, c'est-à-dire en "achetant" le prix de son incompétence, ou ceux qui l’emploient ?

 

Comme si cette aventure n’avait pas déjà coûté assez cher au football français, en termes d’image notamment, Raymond Domenech est aujourd’hui en position de force pour négocier son départ, au prix fort ! C’est à se demander quand cette triste page du football français sera définitivement tournée…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Publié dans Equipe de France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article